Bonjour à tous.
Cette semaine, nous avons voulu aborder un sujet qui nous semble majeur pour les prochaines semaines : l’économie sociale et solidaire. Egalement appelé ESS, l’économie sociale et solidaire est, à nos yeux, l’un des enjeux majeurs des prochaines années. Mais qu’est ce que l’économie sociale et solidaire et pourquoi est-ce un enjeu fort pour notre société?

L’Economie Sociale et Solidaire un nouveau pan de l’économie

Depuis quelques années, de nombreuses entreprises et associations se sont lancé sur le chemin de l’économie sociale et solidaire. Elles se sont donné pour mission d’avoir un impact positif sur notre société. Cet impact peut prendre de nombreuses formes. Cela peut passer par la valorisation de territoires ruraux. Mais également par le développement du travail chez les plus démunis. Depuis quelques années son développement est tel, qu’aujourd’hui l’économie sociale et solidaire représente 10% des emplois français.

Le but premier de ces entreprises ou associations est social. Une majorité des bénéfices réalisés par ces structures doivent servir un projet collectif à finalité sociale et / ou environnementale. Ce sont le plus souvent des sociétés de nom propre et non de capitaux. Voici l’une des raisons pour laquelle une partie des acteurs de l’économie sociale et solidaire fonctionne en associations.

Pour vous donner quelques chiffres sur l’économie sociale et solidaire. Sur une ville comme Bordeaux, cela représente : 1481 structures, 18221 salariés, 101 coopératives et 84 mutuelles. Vous l’aurez donc compris ce mode de fonctionnement va se développer dans les prochaines années.

L’Economie Sociale et Solidaire, une économie de la transition écologique et énergétique.

Une grande partie des structures, qui se sont engagé dans l’ESS, se sont orienté vers la transition écologique. En Nouvelle Aquitaine, ce serait même 1 entreprise sociale et solidaire sur 4 qui aurait fait ce choix. Ces entreprises abordent leurs enjeux économiques à travers des produits plus éco-responsables. Ainsi qu’à faible impact carbone. Les entreprises qui se sont lancé dans l’upcycling font partie du mouvement de l’ESS. Avec l’arrivée de nombreux acteurs ayant une démarche d’économie sociale et solidaire, cela est en passe de devenir un modèle d’entreprenariat à part entière. Afin d’accompagner ces structures, de nombreuses pépinières d’entreprises ont vu le jour. On peut notamment citer “le Campement”. L’un des incubateurs de la ville de Bordeaux, situé au sein de l’éco-système “Darwin”. Le Campement est une pépinière d’entreprises dédiée à l’accompagnement des start-up. Ainsi que des projets liés au développement durable, innovation d’usage, ESS.

Si vous souhaitez avoir un aperçu du nombre d’entreprises qui se lancent dans une économie de la transition écologique allez également jeter un coup d’oeil sur les plateformes de crowdfunding. Ces plates formes, dont les plus connues sont “ulules” ou “kisskissbankbank”, sont spécialisées dans le financement participatif. Actuellement, si l’on regarde dans leur catégorie “zéro déchet, recyclage ou encore fabrication française”, ce ne sont pas moins de 300 projets qui sont exposés. Ainsi chaque année, ce sont des milliers de projets entrepreneuriales autour de l’économie sociale et solidaire qui voient le jour. Avec à chaque fois la même promesse, celle d’un monde plus juste et surtout plus vert.

Et si nous devions vous donner une définition de l’ESS?

Reconnue par la Loi du 31 juillet 2014, l’Économie sociale et solidaire (ESS) regroupe un ensemble de structures. Structures qui cherchent à concilier utilité sociale, solidarité, performance économique et gouvernance démocratique. Avec pour ambition de créer des emplois et de développer une plus grande cohésion sociale.

C’est donc une réelle économie de sens qui place l’homme au coeur d’un projet. Non pas comme ressource mais comme véritable moteur et qui donne sens à ses actions. Dès lors c’est également le choix d’une économie plus juste et plus équitable. Ainsi qu’une économie, où prendre soin de ses clients et de ses équipes, est plus important que de prendre soin d’un actionnaire. D’ailleurs pour être certain que cela n’arrive pas, ces entreprises n’ont pas d’actionnaires… ou alors ce sont les salariés qui sont actionnaires de leur entreprise. C’est également un projet qui valorise des territoires. Ainsi que leurs habitants. Autour de principes simples: ne pas aller chercher ailleurs ce que l’on a proche de chez soi. Ou encore, le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas.

Vous l’aurez donc compris l’économie sociale et solidaire c’est surtout des valeurs fortes. Valeurs auxquelles nous croyons fortement chez Septembres et que nous essayons chaque jour de valoriser un peu plus. A travers notamment nos actions du quotidien. En espérant vous avoir à votre tour converti à la nécessité d’encourager les acteurs de l’économie sociale et solidaire. Aussi nous restons convaincus que ce sera l’un des modèles économiques de demain.

Pin It on Pinterest

Share This