Un cépage blanc c’est quoi? Après notre premier article consacré aux cépages blancs voici le suite de notre série sur les cépages du vin.

Le cépage blanc Viognier

Le cépage blanc Viognier aurait été amené en France en 250 après JC par l’empereur Probus. Par ailleurs, la légende dit que le cépage serait d’origine Dalmate. Cependant, aujourd’hui il viendrait des Côtes du Rhône Nord ou des Côtes du Rhône Septentrionales. Pour la petite histoire, le Viognier à faillit disparaitre pendant le 20ème siècle. En effet en 1965 il représentait seulement 8 hectares. Néanmoins c’est grâce à son développement mondiale, qu’il à pu rester en vie.
Aujourd’hui en France, le Viognier est cultivé, en Languedoc, en Ardèche, dans le Gard mais aussi en Corse. Cependant Le Rhône reste la région d’origine du Cépage où il en est star. Notamment grâce aux appellations Château Grillet et Condrieu. De plus, ce cépage est connu à l’internationale. En effet on le retrouve aux Etats-Unis, au Portugal, mais surtout en Australie, où il représente 70% de la surface planté de blanc.
Les vins de Viognier sont principalement des vins à cépage unique. Des arômes parfumés et une texture souple est à noter. Le parfum du Viognier est fort en notes de fruits jaunes comme la poire ou l’abricot, des touches de violette ou ris et de fleurs fraîches peuvent aussi être notées. Ainsi que de fruits secs comme l’amande ou la noisette mais aussi des touches d’épices.

Le cépage Muscadelle

La muscadelle semble provenir de la région de Bergerac. En effet elle est mentionnée dès le 18ème siècle dans les vignobles du lot et Garonne, de Bordeaux et de Bergerac. Ce cépage est parent avec notamment le gouais blanc (cépage quasiment disparu des vignobles).
Aujourd’hui en France, la Muscadelle est cultivée principalement en Dordogne et dans le Bordelais ainsi qu’en Charentes et dans le Sud-Ouest. Cependant c’est dans le vignoble de Bergerac et dans la région du Gaillac qu’il est le plus utilisé. De plus, le vignoble à réussi à s’expatrier, notamment aux Etats-Unis, en Afrique du Sud, en Australie, en Croatie et en Roumanie. Par ailleurs en Australie il porte le nom de Tokay.
Les vins de muscadelle, sont doux, capiteux, légèrement aromatique et peu acide. Le cépage n’est quasiment jamais seul lors de la vinification. Des arômes floraux, sont à noter, notamment des arômes de chèvrefeuille, d’acacia, ainsi que des arômes d’ananas, de citron et de muscat.

Le cépage blanc Sylvaner

Le Sylvaner est surement l’un des cépages les plus anciens cultivés actuellement. Pline l’ancien le décrit précisément au premier siècle de notre ère. Le cépage est sans doute né sur les bordes du Danube dans l’actuelle Autriche. Le Sylvaner est issu d’un croisement entre l’autrichien Blanc (très vieux cépage quasiment plus cultivé) et le traminer ou Gewurztraminer.
Aujourd’hui, ce cépage est principalement cultivé en Alsace dans les régions viticole du Haut-Rhin et du Bas-Rhin. Cependant, dans sa région d’origine, l’Autriche, il n’est quasiment plus cultivé. On le retrouve principalement en Allemagne et en suisse. Néanmoins, il est aussi cultivé en Italie, en Croatie, en Hongrie, en Russie ainsi qu’en Australie et aux Etats unis où il porte le nom de Sonoma riesling.
Le Sylvaner produit généralement des vins frais, simples et désaltérants. Il est gras souple et moelleux en bouche, il est doté d’une grande complexité d’arômes. Il se caractérise par des notes florales ainsi que des touches fruitées. Des saveurs tel que des fruits secs ou confits d’orange et d’abricot peuvent être ressentit. Des touches d’agrumes, de fleurs blanches, d’herbe fraîchement coupée ainsi que du miel sont souvent notés.

Le cépage le Melon

Le Melon est un cépage bourguignon, mais il y a toujours été négligé. En effet, il y a été partiellement retiré depuis le 15ème siècle, au profit de d’autre variétés. Il est donc introduit finalement dans la Loire en 1635 par les néerlandais. Ceux-ci avaient besoin d’une grande quantité de vin pour réaliser leur cognac. Ils ont donc installé le cépage près de Nantes, le port le plus pratique pour expédier le vin en hollande.
Aujourd’hui le Melon de bourgogne représente environ 11 000 hectares de vignes en France. Par ailleurs il occupe le plus grand vignoble monocépage de France. De plus on peut retrouver ce cépage dans d’autres régions viticoles comme le Sud-Ouest, le cognac, le Bordelais, le beaujolais, le Rhône et le Languedoc-Roussillon.
Les vins du melon sont frais, secs, équilibrés et légers. On peut y sentir, des arômes de citron, de pomme golden, d’amande verte, de pamplemousse, ainsi que des notes d’anis et de miel. Les vins de melon accompagnent parfaitement les fruits de mer. Cependant le melon n’est pas destiné à donner des vins de garde.

Le cépage blanc Aligoté

Les chercheurs sont capables de dire que l’Aligoté existait avant le 17ème siècle. Ce cépage est des cépages les plus ancien du Bourguignon. Dans plusieurs autres régions, son nom change. En effet à Beaune il est le griset blanc, il est le giboudot blanc dans le chalonnais et le troyen blanc dans l’Aube.
En France la production d’aligoté est élevé à 1974 hectare. On le retrouve dans le Sud-ouest, le Bourguignon, le bordelais, le cognac, le Rhône, le Jura, en Champagne, dans la Loire, le Beaujolais, et dans le Languedoc-Roussillon. De plus, l’aligoté à lui aussi réussi à s’expatrier à l’international. En effet, on le retrouve en Europe de l’Est notamment en Ukraine et en Roumanie, en Californie, au Chili ainsi qu’au Canada. L’aligoté représente plus de 20 000 hectare dans le monde.
L’Aligoté donne des vins blancs clairs, acide, légers et frais. Des arômes de fruits à chair blanche peuvent être senti, ainsi que des arômes de fleurs blanches, de pêche, de citron. Des arômes de tilleul et d’acacia peuvent aussi être noter ainsi que des touches de noisette, de pomme verte et parfois même d’agrumes. Lorsqu’on le déguste, on peut ressentir une remarquable fraicheur un peu iodée et saline, ainsi qu’une acidité fruitée.

Voilà, c’est ainsi que ce termine notre série d’articles sur les différents cépages. Vous êtes maintenant incollable sur les cépages des vins rouges ainsi que des vins blancs. Et avant de devenir une lampe, une bougie ou encore un verre la bouteille de vin contenait aussi une histoire issue de la rencontre d’un cépage, d’un homme et d’un terroir…

Pin It on Pinterest

Share This